écriture, expérience, lifestyle, Livre, Non classé

Les Imaginales d’Épinal et moi : mon expérience d’auteure.

Bonjour ! 

Du 23 au 26 Mai 2019, j’ai eu l’honneur de participer pour la première fois à un salon pour promouvoir le premier tome de ma saga, TRIUMVIRAT, publié depuis 1 an avec Le Lys Bleu Éditions.

_Affiche standard Ophélie Richert en dédicaces au magasin Auchan TOMBLAINE le 15_06

J’ai trouvé un superbe logement en colocation avec une autre festivalière avec un joli talent de dessin et dont l’instagram est nymeon Si vous souhaitez aller voir ce qu’elle fait. Une personne adorable que j’ai eu plaisir à connaître. Nous n’étions qu’à quelques minutes à pied du festival, juste de l’autre côté de la Moselle. Épinal est vraiment une jolie ville, et j’ai adoré errer dans ses rues pour trouver tout ce que je cherchais, surtout à la dernière minute !

Chaque jour au festival était un moment riche en enseignement et en rencontres. Le seul inconvénient que j’ai pu y trouver, c’est que les autres auteurs qui n’ont pu figurer sous l’énorme chapiteau abritant tous les auteurs reconnus, manque cruellement de visibilité. Nous avons alors démarché directement les potentiels lecteurs en les interpellant pour savoir s’ils voulaient nous découvrir. J’ai eu néanmoins un pincement au cœur lorsque j’ai entendu une dame dire « Ils ne sont pas connus, je ne vais pas aller les voir ». C’est vraiment triste de constater qu’être auteure, c’est aussi une question de notoriété et non du simple plaisir de lire. Mais soit, c’est ainsi.

photo auteure avec fan.jpg

Néanmoins, j’ai pu avoir la chance de pouvoir susciter l’intérêt de différentes personnes et d’obtenir des ventes conséquentes pour une auteure aussi « méconnue » que moi. J’ai pu attirer des personnes de tous les âges. L’une d’entre elles, est revenue quelques minutes après son achat avec sa mère pour prendre une photo avec moi. J’ai vraiment été touchée par cela. Je me suis rendue compte qu’être auteure c’est dur, mais c’est aussi une expérience vraiment incroyable.

24 ventes plus tard, une expérience humaine avec trois auteurs de ma maison d’édition que je côtoyais sous notre emplacement ainsi qu’une auteure de jeunesse auto-éditée, le festival a fini par se clôturer, malheureusement. J’ai eu énormément de mal à quitter les lieux à me dire que tout cela s’était terminé.

Je ne garde que de bons souvenirs de cette expérience, des rencontres formidables avec des auteurs aux plumes très diverses et aux personnalité incroyable. Je me suis beaucoup attaché à l’une de ces auteures, une auteure belge venue avec son compagnon et son petit chien. Une femme juste adorable que j’adorerais revoir par la suite pour passer d’autres salons ensemble. Son nom est Caroline Noelle.

N’hésitez pas à aller voir ses écrits également, car elle mérite votre intérêt.

❤ BISOUS ❤

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.